seconde vision = maintenir clic gauche
  
Étrange impression,
Étrange sensation,
Étrange vision,
Étrange création,
De ce mal qui s’immisce,
Depuis l'aube des temps
Dans les mets de la vie.
N’es-tu qu’une ombre qui glisse
Là où la lumière verse son « sang » ?
T’es tu retourné, t’es tu enfui ?
Dans les abîmes de l’incertitude ?
Dans les cimes de la rectitude ?

Étrange impression,
Étrange sensation,
Étrange vision,
Étrange création
De ce mal qui l’Oeuvre poursuit,
Qui gangrène les esprits, les cœurs,
Qui tente de s’emparer de la source,
Qui a tracé sa route vers l’infini,
Qui déplace ses pions de malheur,
Et trouve du rechange dans la course…

Indicible roue du destin,
Indicible phare du chemin,
Indicible horizon lointain,
Indicible linceul en fin,
De ce mal qui se dévoile qu’une fois tracé,
Quêtant Pouvoir lorsque les abats se sont arrêtés…
Es-tu inlassablement mêlé aux cieux
Tel un serpent se mordant la queue ?
Où as-tu pu au néant retourner,
Repu de ton assouvie cruauté ?

Étrange impression,
Étrange création,
Indicible roue du destin,
Indicible linceul en fin…
Dans le sourire de l'illusion ils se sont baignés,
Chimère sous la coupelle du malin !
Telle une vaguelette,
N’ont-ils pas eu l’avant goût du Tsunami ?
Le pire n’est-il pas resté au fond caché ?
Qu’adviendra t-il, si sa rage montre sa tête ?
Si après s’être écumé, des abysses entier il surgit…

La bataille sera « crépusculaire »,
Elle embrasera les éléments de l’ère,
Seul le souffle en sortira vainqueur,
Mais quel souffle ? Pour animer quelle fleur ?...

© Pascal Lamachère - septembre 2004
BATAILLE ANCESTRALE