Deuxième vision = maintien du clic gauche de la souris
Ne me prends pas au pied de la lettre ; tu sais, je me maquille de mots...
Ils me dessinent, ils me révèlent, ils me transportent. Et parfois trop.
Ne me prends pas au pied de la lettre, j'ouvre les mots comme des fenêtres.
Quand il fait froid, quand il fait chaud. Quand il faut appeler dehors, parce qu'ici
rien ne répond, parce qu'ici les questions, même tacites, se cognent toujours à des
murs. Quand je veux voir qui passe là-bas, peut-être toi, peut-être nous. Peut-être
ceux-là qui sont justes.
J'ouvre les mots comme des tiroirs, j'ai gardé en mémoire ces phrases que tu as
composées, si pleines, et aussi ces silences, les miens, les nôtres, les leurs, ceux-
là qui sont injustes.
Ne me prends pas au mot, amour, je ne t'ai pas encore tout dit.
Ne me prends pas au mot, amour, viens plutôt écouter ma peau.


(Passer la nuit, extrait)
Thyade   MR © 2007 tous droits de reproduction réservés.
Interprété par Zorg -  mars  2007
B.A BA